Le redoublement est bien nuisible

Le redoublement est bien nuisible

" Ces nouvelles analyses prennent notamment en compte les enquêtes récentes de la Direction de l’évaluation et de la prospective, qui ont élargi le domaine de l’évaluation des acquis cognitifs à celui des aspects liés à la motivation ou bien encore l’estime de soi.

En règle générale, à l’école et au collège, le redoublement s’avère inefficace et peu équitable du point de vue des progrès individuels des élèves. Il affecte négativement la motivation, le sentiment de performance et les comportements d’apprentissage de ceux-ci et les stigmatise : à niveau égal en fin de troisième, les élèves en retard obtiennent de moins bonnes notes que les élèves « à l’heure », sont moins ambitieux que ceux-ci et sont plus souvent orientés en filière professionnelle.

En outre, les comparaisons internationales montrent que le redoublement est inefficace du point de vue des résultats d’ensemble des systèmes éducatifs".

C’est donc une confirmation qu’apporte cette étude d’Olivier Cosnefroy et Thierry Rocher. Il est d’autant plus singulier,puisque tous deux travaillent pour la DEP, une division du ministère de l’éducation nationale, de voir le ministre, dans la loi d’orientation, soutenir le redoublement inefficace et,il faut le rappeler, coûteux.

Article d’Education et formations (en pdf)

mis en ligne le jeudi 17 mars 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats