Bac : la note est salée pour l’Etat !

Les 600.000 candidats qui planchent aujourd’hui (lundi 12 juin) sur leur dissertation de philosophie n’ont certainement pas conscience du prix de ce fameux baccalauréat. Officiellement, le bac coûte, chaque année, la "bagatelle" de 40 millions d’euros par an à l’Etat.

En réalité, le double ?

Mais, ce montant astronomique, communiqué par le ministère de l’Education nationale, ne fait pas l’unanimité. Selon le rapport d’un comité d’experts cité par Les Echos du jour, "il n’est pas déraisonnable de penser que le coût réel est environ deux fois plus élevé". Contrairement au ministère, les spécialistes ont intégré les dépenses des lycées (qui sont centres d’examens), les dépenses de personnel... Près de 140.000 examinateurs participent en effet à l’événement : ils corrigent 4 millions de copies et font passer un million d’épreuves orales...

Une note salée pour l’Education nationale. Les lycéens auront, pour leur part, leurs résultats le 10 juillet prochain.

© Capital.fr

mis en ligne le mardi 20 juin 2006
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats