G de Robien confirme par lettre aux syndicats la création d’un emploi par école

vendredi 14 avril 2006

Le ministre de l’Education nationale Gilles de Robien a écrit jeudi aux trois syndicats du primaire pour leur proposer des "mesures significatives" parmi lesquelles "le recrutement d’une personne par école" pour seconder les directeurs, a-t-on appris de sources concordantes.

La France compte environ 53.000 écoles primaires, ce qui entraîne, selon les syndicats, environ 50.000 nouveaux emplois.

Ces créations d’emplois, qui avaient été annoncées mercredi de sources syndicales, n’ont pas fait l’objet d’une communication officielle alors qu’elles constituent, par leur nombre, une première depuis les 65.000 emplois-jeunes créés dans l’Education nationale par le gouvernement Jospin puis supprimés en 2003 par Luc Ferry et François Fillon.

Quant à leur coïncidence de calendrier avec le retrait du CPE, le ministère s’est refusé jeudi à tout commentaire.

Mercredi, il avait refusé de commenter la création de ces "emplois vie scolaire" (EVS), des contrats aidés, à l’adresse des peu qualifiés, de 6 à 24 mois et rémunérés au Smic horaire sur la base de 20 à 26 heures hebdomadaires.

Il l’a cependant confirmé jeudi, assurant qu’ils seraient co-financés par l’Education nationale et l’Emploi.

"Ce que j’ai compris c’est que, dans le cadre de la préparation de la présidentielle, l’objectif était d’obtenir des résultats sur les chiffres du chômage", a ironisé Luc Bérille, secrétaire général du Se-Unsa.

La moitié des directeurs d’école poursuivent depuis six ans une grève administrative pour réclamer plus de temps et de moyens.

Dépêche Voilà du 13 avril 2006


50.000 nouveaux emplois vie scolaire proposés pour les écoles primaires

mercredi 12 avril 2006

Le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire, a annoncé mercredi matin à l’AFP que le ministère leur avait proposé, dans le cadre de négociations sur la grève administrative qu’observent depuis six ans les directeurs d’école primaire, la création de 50.000 emplois vie scolaire.

"Nous avons entamé des négociations lundi et mardi avec le ministère sur les fonctions de directeur d’école. Le ministère propose trois choses, notamment de recruter un emploi vie scolaire par école primaire, soit 50.000 nouveaux contrats pour aider les directeurs dans leurs tâches quotidiennes", a expliqué à l’AFP Gilles Moindrot, secrétaire général du SNUipp-FSU, confirmant une information d’Europe 1.

Contacté par l’AFP, le ministère de l’Education nationale n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet, en précisant qu’il proposera une nouvelle date de rencontre avec les partenaires sociaux début mai.

Le SNUipp-FSU a aussi annoncé que le ministère leur proposait de décharger un quart de temps les directeurs d’écoles qui ont quatre classes dans leur établissements.

"Jusqu’ici le temps de décharge pour un directeur se faisait à partir de cinq classes", a précisé M. Moindrot.

Enfin, le ministère a proposé aux syndicats une augmentation de 20% de leur indemnité, "ce qui ferait une augmentation d’indemnité de 15 euros par mois pour les directeurs d’écoles" a ajouté Gilles Moindrot.

mis en ligne le mercredi 12 avril 2006
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats