Policier dans les collèges du 92 : NON merci !

Lien vers PETITION à signer


NON AU POLICIER REFERENT DANS LES COLLEGES !

Le 24 février dernier le Conseil Général des Hauts de Seine, a décidé qu’un policier du commissariat des villes d’ANTONY, CLICHY et COURBEVOIE serait détaché de ses autres fonctions pour être présent régulièrement sur les collèges.

Il s’agit d’une expérience pour 6 mois qui risque, si nous ne nous y opposons pas, de devenir permanente et d’être généralisée à tout le département. Il est question de renforcer la sécurité au sein des collèges. La sécurité est-elle à ce point dégradée dans les collèges qu’il soit nécessaire d’y établir un policier ?

Les enseignants, les principaux, les conseillers d’éducation, les surveillants, les médiateurs et les assistants sociaux sont-il dépassés par les événements ?

Non, en aucun cas !

Rien dans un collège ne justifie la présence régulière d’un policier en uniforme et armé. Pour assurer efficacement leur mission d’éducation et de prévention, les collèges ont besoin d’un renforcement des équipes en place. La présence régulière d’un policier est une provocation à l’heure où le gouvernement supprime des moyens humains dans les établissements.

LE COLLEGE NE SERA PAS UNE ANNEXE DU COMMISSARIAT !

Afin de montrer que les parents, les enseignants et les autres personnels des collèges refusent la présence régulière d’un policier dans les collèges, nous nous retrouverons : Samedi 1er avril 2006 à 10h devant le Conseil Général des Hauts-de-Seine 2/16 Boulevard Soufflot à NANTERRE

mis en ligne le jeudi 16 mars 2006
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats