Proviseurs, pas délateurs !

Proviseurs, pas délateurs !

La FCPE s’indigne de ce que les autorités académiques de l’Oise exigent des proviseurs du département le recensement des « élèves de nationalité étrangère sous menace de reconduite à la frontière ».

Demander le nom et la nationalité des élèves majeurs est particulièrement odieux : on chercherait à constituer des fichiers pour simplifier les rafles de la police que l’on ne s’y prendrait pas autrement ! La FCPE ne peut accepter que l’Education nationale demande à ses chefs d’établissement de se transformer en délateurs.

En outre, la demande de mentionner les résultats scolaires pour ces mêmes élèves majeurs suggère que l’on sera plus tolérants avec les bons élèves. Ne peut-on vivre en France que si l’on est bon élève ? Le droit à l’éducation ne se mesure pas à l’aune des résultats scolaires : la France, qui se veut « patrie des droits de l’Homme », ne doit pas oublier qu’elle a ratifié la convention internationale des droits de l’enfant.

La FCPE avertit que les parents resteront vigilants et mobilisés, notamment durant l’été, quand plus aucune circulaire ne protégera les enfants scolarisés d’expulsions arbitraires et injustes.

Contact presse : Laurence Guillermou, tel 01 43 57 16 16

mis en ligne le mardi 31 janvier 2006
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats