La FCPE lance une pétition contre la "casse de l’Ecole"

PETITION EN LIGNE

PARIS (AP)

"Depuis 3 ans, l’Ecole est taillée en pièces par les décisions budgétaires du gouvernement", affirme-t-elle en exigeant la mise en place d’un collectif budgétaire pour cette année scolaire.

"Dès l’automne 2004, nous dénoncions un projet de budget catastrophique pour 2005", écrit la principale fédération de parents d’élèves, dans cette pétition présentée jeudi matin à l’occasion d’une conférence de presse.

"Les premières informations sur le budget 2006 ne sont pas faites pour nous rassurer. Trois mille suppressions de postes s’ajoutent aux plus de 50.000 postes d’enseignants, d’administratifs et de surveillants supprimés depuis 2003", poursuit la FCPE.

"Le gouvernement prétend donner priorité à la ’bataille de l’emploi’, mais continue à supprimer des milliers d’emplois dans l’Education nationale", fustige-t-elle.

"Lorsqu’un déficit d’encadrement conduit à une dégradation de la vie collective dans les établissements scolaires (...) c’est bien la qualité du service public d’Education, c’est-à-dire sa capacité à assurer la réussite de tous les élèves, qui est en jeu", écrit la fédération.

Pour elle, "les pouvoirs publics, les élus de la Nation, sont comptables des moyens qu’ils attribuent au service public d’Education pour qu’il assure l’égalité des chances sur l’ensemble du territoire".

La FCPE invite les parents, les "citoyens" et les élus à signer cette pétition, diffusée dans tout le pays, pour exiger "solennellement la mise en place d’un collectif budgétaire pour la rentrée scolaire 2005-2006, et un projet de budget pour 2006 sans suppression de postes dans l’Education nationale". AP

mis en ligne le vendredi 9 septembre 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats