Redoublement et passage au CP

" Si le redoublement est en quelque sorte une mauvaise solution (une solution peu vertueuse dans le meilleur des cas) à un réel problème, le passage systématique en cours supérieur n’en est pas pour autant une décision satisfaisante dans le contexte actuel.

Ce sujet de controverse s’enrichit à ne plus être posé en terme dichotomique (le redoublement ou le nonredoublement) mais à être inscrit dans une réflexion plus large sur la nécessaire prise en compte en continu des différences individuelles, ce qui a des incidences fortes tant sur l’organisation structurelle de l’École que sur les pratiques pédagogiques et évaluatives des enseignants".

Dans une Note de l’Iredu, Jean-Jacques Paul et Thierry Troncin reviennent sur l’état de la recherche à propos du redoublement au primaire. Bien que plusieurs études aient démontré sa nuisance, la loi Fillon le présente comme la seule solution aux difficultés scolaires. La dernière note rappelle "qu’il ne suffit pas de supprimer cette mesure... pour de facto être plus pertinent dans les aides apportées... D’un point de vue pédagogique, la responsabilité de promouvoir des élèves faibles dans la classe supérieure doit être assumée collectivement et individuellement. Dès lors, nous plaidons pour davantage de souplesse et de tolérance dans les écoles primaires afin de mieux accepter et de prendre en compte plus efficacement les différences flagrantes et attendues entre les enfants".

Note de l’Iredu (en pdf)

mis en ligne le vendredi 8 juillet 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats