Ce qu’en pense la FCPE

Ce qu’en pense la FCPE

« PERSONNE ne sait gérer les toilettes, cette question revient toutes les cinq minutes et c’est le point le plus souvent abordé dans les conseils d’école ou les conseils d’administration, dans le secondaire. » Marie-Annick Perrotin, secrétaire générale de la FCPE du Nord, association de parents d’élèves, est formelle : les toilettes à l’école constituent un vrai problème. « Le principal souci, c’est la dégradation des lieux, poursuit-elle. Et souvent, il n’y a pas de papier hygiénique. Ou les toilettes ne sont ouvertes qu’à la récréation. Quant aux filles, lorsqu’elles sont réglées, je ne sais pas comment elles se débrouillent. Dans le collège de mon fils, les poubelles sont des grandes boites de conserve provenant de la cantine... »

A la FCPE, on le sait, beaucoup d’enfants ne vont pas aux toilettes à l’école. Ce qui remonte jusqu’à l’association de parents d’élèves, c’est l’absence de papier, qu’il faut parfois aller demander à la concierge.

« Lorsqu’on demande à l’établissement des améliorations, témoigne Marie-Annick Perrotin, l’administration nous répond que tout sera très vite cassé ou dégradé. Mais c’est un cercle vicieux : si c’est en mauvais état, on dégrade d’autant plus. » La responsable de la FCPE estime que devoir traverser la cour pour demander du papier à la concierge est « une humiliation et un manque de respect de la personne. » A l’école, à part ça, cela va à peu près. « Mais le pire, c’est au collège et au lycée. C’est souvent très dégradé ou tagué. Je ne comprends pas. Chez soi, c’est un problème qui se gère bien... »

mis en ligne le vendredi 27 mai 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats