JEU DU FOULARD ATTENTION !

Par lettre du 19 septembre 2001, le ministre a souhaité que le groupe Etablissements et vie scolaire de l’inspection générale fasse le point sur « une pratique détestable, communément appelée « le jeu du foulard », qui sévit occasionnellement dans les cours de récréation, et qui a fait ces derniers temps des victimes parmi les élèves. »

« Certes, poursuit le ministre, l’institution scolaire n’a pas manqué à son devoir de vigilance dans ce genre d’affaires : elle a sans doute évité maint accident grave. Je souhaite toutefois que son action soit plus efficace et qu’elle s’engage dans la prévention de ce genre de comportement, qui suppose un travail d’éducation (...) et fasse des propositions de mesures préventives adaptées. » Le « jeu du foulard » est un « jeu » d’étranglement qui se pratique seul ou à plusieurs et dont l’objectif est de provoquer un évanouissement, en principe de courte durée, réputé provoquer des sensations de bien-être particulier.

Malheureusement, cette pratique peut avoir de graves conséquences cardiaques ou neurologiques, voire s’avérer fatale.

Relevons qu’il ne s’agit pas d’un jeu de violence mais d’une pratique à risques. Dans le jeu du foulard, il n’y a ni « agresseur » ni « victime », chacun est consentant. LIRE LE RAPPORT

mis en ligne le dimanche 22 mai 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats