AMENAGEMENT RYTHMES SCOLAIRES FCPE PARIS

La démarche de la FCPE-Paris petit historique

" Préhistoire " (1995) : début de la réflexion dans le 11e.

Avril 2000 : réunion publique de la FCPE Paris avec Claire Leconte, chronobiologiste. Nous retenons pour notre réflexion future :

• que le rythme fondamental,qui conditionne les autres, est celui du sommeil - qui doit être régulier et suffisant.

Observation qui induit que les " coupures " de courte durée (WE, par exemple) sont pénalisantes.

• que les journées voient s’alterner des moments de vigilance et des moments de baisse de vigilance (mesurables par des variations de notre température centrale) et qu’il en découle deux impératifs par rapport à la journée scolaire : entrée en douceur, " sas " d’accueil, le matin et plage de récupération en début d’après-midi, les moments les plus favorables étant la fin de matinée et le milieu d’après-midi.

• que l’année est aussi composée de périodes " fastes " et de périodes moins fastes (automne). Que les " petites vacances " ne doivent pas être inférieures à deux semaines. Que le rythme de la semaine n’est pas biologique, mais social.

LIRE LE RAPPORTE FCPE 75

mis en ligne le mardi 10 mai 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats