Rythmes scolaires : la FCPE lance un appel à l’industrie du tourisme

Rythmes scolaires : la FCPE lance un appel à l’industrie du tourisme

L’intérêt supérieur des enfants doit primer dans l’aménagement des temps scolaires et éducatifs. C’est ce que tous les intervenants ont dit lors de la concertation pour la refondation de l’Ecole sur ce thème. La FCPE refuse que d’autres intérêts que ceux des enfants soient défendus en sous-main pour bloquer la réforme des rythmes scolaires. Il n’est pas envisageable de donner la priorité au chiffre d’affaires de l’industrie du tourisme en juillet et août sur les besoins des 12 millions d’élèves qui prennent le chemin de l’école tous les jours.

La réforme des temps de l’enfant est en marche : il faut continuer pour aboutir à une modification des rythmes scolaires sur la journée, sur la semaine et sur l’année scolaire.

La FCPE est prête à rencontrer les professionnels du tourisme pour discuter avec eux des solutions à trouver dans l’intérêt des enfants d’abord.

La FCPE souhaite attirer l’attention sur plusieurs réalités sociales : 3 millions d’enfants ne partent pas en vacances l’été, 4 français sur 10 ne partent pas en vacances et la durée du séjour moyen des Français l’été est de quinze jours, comme l’indiquent les enquêtes de l’INSEE et de l’Observatoire du tourisme.

La demande sociale ne porte pas sur 8 ou 9 semaines de congés scolaires l’été ! Il y a à peine cinq ans, 25% des enfants partaient en vacances après le 5 juillet et rentraient en classe entre le 20 et le 25 août lorsque leur école fonctionnait en semaine de 4 jours dérogatoire.

Les 12 ou 13 octobre : voter FCPE, c’est voter pour une véritable refondation de l’Ecole !

mis en ligne le jeudi 4 octobre 2012
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats