Santé à l’école : les enfants d’abord !

Non, la santé à l’école, ce n’est pas uniquement se préoccuper du statut et de la présence des médecins scolaires dans les établissements scolaires !

La FCPE, comme d’autres membres de la concertation, est particulièrement agacée par la teneur des débats au sein de l’atelier santé.

Rythmes, poids des cartables, restauration scolaire, hygiène dans les toilettes, mais aussi programmes de prévention aux conduites addictives ou éducation à la sexualité... sont autant de thématiques primordiales qui sont une fois de plus passées à la trappe. Or, tout le monde sait qu’un élève mal dans sa peau apprend moins bien !

La situation appelle des réponses urgentes : au moins une fois par semaine 31,5 % des collégiens ont des difficultés d’endormissement, 15% se sont sentis « déprimés », 18% ont eu mal au dos, 15% autres se plaignent de céphalées ou de douleurs abdominales.

La FCPE réaffirme que l’Education nationale doit tout mettre en œuvre pour que tous les élèves, sur tout le territoire, soient dans les meilleures conditions physiques et psychologiques pour étudier.

La FCPE rappelle qu’elle avait saisi l’OMS et l’ONU fin 2011 contre la désertification des services de santé scolaire. François Hollande, alors qu’il était candidat à l’élection présidentielle, avait déclaré à la FCPE que « la santé des élèves est un enjeu crucial, déterminant pour la réussite scolaire ».

L’école a de gros progrès à faire dans ce domaine. Le temps de la concertation est une opportunité unique de se retrousser les manches ! Reprenons le bon chemin !

mis en ligne le jeudi 20 septembre 2012
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats