Lettre aux personnels de l’Education nationale : un premier pas positif

La FCPE a pris connaissance de la lettre que le ministre de l’Education nationale vient d’envoyer à tous les personnels de son ministère. Elle y voit le premier geste d’une nouvelle politique éducative, rompant avec des années de démantèlement de l’Ecole.

La FCPE est satisfaite de lire que les enfants de moins de trois ans pourront être à nouveau scolarisés.

Elle se félicite de la réaffirmation du collège unique et de l’annonce de la suppression de la loi Cherpion et du Dima, mettant ainsi fin à l’orientation précoce avant le terme de la scolarité obligatoire.

Elle prend acte de la volonté du ministère de demander 90 minutes de pause méridienne dans le premier degré. De fait, la pause du midi a été très souvent amputée en primaire depuis 2008 par la mise en place de l’aide personnalisée. Mais la FCPE réclame que cette mesure soit appliquée aussi et surtout dans le second degré où le problème se pose de manière plus large et généralisée.

Le ministre évoque également l’importance de la relation famille - Ecole ; c’est un début mais la FCPE souhaite que cette déclaration d’intention soit enfin suivie d’effets dans une véritable mise en œuvre du dialogue entre parents et enseignants et dans la reconnaissance de la place des parents dans les instances où ils siègent. L’implication des parents dans l’Ecole est en effet une des clés de la réussite des élèves.

La FCPE note ces premiers pas positifs mais assure qu’elle restera vigilante quant aux prochaines mesures que prendra le nouveau ministre.


LETTRE aux PERSONNELS

mis en ligne le mercredi 27 juin 2012
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats