La lutte contre les sectes concerne l’Ecole

La lutte contre les sectes concerne l’Ecole

" Les observateurs s’accordent en général à constater que l’action des grands mouvements se tasse...

Les plaintes déposées auprès des procureurs en tout cas ne sont pas en expansion.

En revanche, l’air du temps est propice au développement de toutes sortes de manifestations dont il est difficile de dire si elles sont de nature sectaire ou si elles relèvent du simple charlatanisme. La banalisation de l’ésotérisme et de l’occultisme assure le succès de livres et de produits kabbalistiques. Des stars y associent leur image. Les revues de psychologies, certaines sérieuses, d’autres moins, obtiennent des tirages records.. Au total, on peut dire que la France semble aujourd’hui mieux préservée que d’autres pays de débordements sectaires.". Dans son rapport annuel, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) se félicite de la législation française qui apporte une certaine protection contre les sectes.

Pour autant elle reste vigilante et annonce de nouvelles actions qui concernent directement les jeunes et le système éducatif. La mission demande un renforcement du contrôle de l’obligation scolaire. 40.000 élèves sont scolarisés dans des établissements hors contrat sans compter ceux qui sont instruits dans leur famille. "(Ils) échappent à tout contrôle. Or il peut s’agir précisément de l’enseignement dispensé par des communautés fermées ou intégristes.

De même, la croissance du nombre d’"enfants indigos" (appellation inventée par un mouvement "angélique") et les liens avérés dans certains départements avec des pédagogies alternatives mériteraient une attention renforcée".

La mission demande donc un renforcement des contrôles (il y en a eu 677 en 2004). Elle suit également de près l’évolution du mouvement "gothique" et ses liens avec la mouvance sataniste. Enfin, la Miviludes s’inquiète des facilités offertes par Internet dans le recrutement des adolescents par les sectes. La mission n’envisage pas une information spécifique à destination des enseignants : peut-être serait-elle nécessaire.

Rapport de la Mission

mis en ligne le vendredi 25 mars 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats