Signature d’une convention entre Luc Chatel et e-Enfance contre le cyber-harcèlement entre élèves

Ce matin, en présence d’Anne-Sophie Bordry, directrice des affaires publiques France et Europe du Sud de Facebook, et de Yann Padova, secrétaire général de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), Luc Chatel, ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a signé avec l’association e-Enfance, représentée par sa directrice, Justine Atlan, une convention cadre visant à prévenir et à traiter le cyber-harcèlement entre élèves.

Le ministre a d’abord rappelé la détermination de l’éducation nationale à transmettre à chaque élève les valeurs liées à un usage responsable de l’internet : cette ambition sera confortée par l’ouverture d’un portail pédagogique et la refonte du Brevet Informatique et Internet à la rentrée 2011.

Luc Chatel s’est ensuite félicité que la convention cadre, signée ce jour, apporte une réponse aux cas avérés de cyber-harcèlement entre élèves, comme il l’avait annoncé lors des Assises nationales sur le harcèlement à l’École, le 2 mai dernier.

Avec cet accord, en effet, les équipes de direction disposeront désormais d’une procédure de traitement de chacun de ces cas, qu’il consiste en une agression contre un élève ou à l’encontre des fonctionnaires de l’éducation nationale.

L’engagement de cette procédure, initiée à la demande des victimes ou de leurs parents, aboutira à la transmission des cas de cyber-harcèlement avérés à l’association e-Enfance qui, dans le cadre du programme "Pour un internet plus sûr" de la Commission Européenne, a, notamment, noué des liens avec Facebook depuis août 2010 via le numéro national Net Ecoute 0820 200 000.

Le ministre a ajouté que, parallèlement à cette action, une sanction éducative pourrait être décidée au sein des établissements scolaires concernés.

Il a également signalé que les équipes d’e-Enfance pourront proposer des interventions de sensibilisation des élèves à la gravité de ce type de faits.

Luc Chatel s’est réjoui qu’à travers cette démarche partenariale entre l’Education nationale et une association dédiée à l’éducation des bonnes pratiques sur internet, les humiliations, les moqueries, les injures, voire les menaces physiques sur internet, qui minent le climat scolaire et la réussite de chacun des enfants, puissent être prises en compte à leur juste mesure et trouvent là une réponse appropriée.

Il a également tenu à remercier le premier réseau social au monde, Facebook, pour son soutien dans cette démarche innovante engagée par l’éducation nationale pour faire vivre le respect entre élèves sur internet et pour combattre ce qui relève d’un dévoiement des idéaux prônés par les réseaux sociaux : ceux de l’ouverture à l’autre et du partage.

Télécharger la convention signée entre Luc Chatel et e-enfance contre le cyber-harcèlement entre élèves

mis en ligne le lundi 6 juin 2011
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats