75 000 collégiens pris en charge après les cours

75 000 collégiens pris en charge après les cours : « MAMAN dit que je suis assez grand pour rester seul à la maison, mais je m’ennuie, confie Paul, âgé de 11 ans. Je regarde la télé et je fais des jeux sur l’ordinateur en attendant que ma mère rentre du travail. » Comme Paul, ils sont des milliers de collégiens dans les Hauts-de-Seine à être seuls avec la clé de leur appartement autour du cou.

Les cours terminés, ces élèves se retrouvent livrés à eux-mêmes. « Il faut mettre un terme à la situation angoissante de ces orphelins de 16 heures », déclarait récemment dans nos colonnes Nicolas Sarkozy, le président du conseil général, qui a décidé d’apporter une réponse et inédite à la demande de plus en plus forte des parents.

Il souhaite financer un vaste plan départemental d’accompagnement à la scolarité, en direction des 75 000 collégiens scolarisés dans les établissements publics et privés sous contrat d’association.

Ces enfants auront accès tous les jours de la semaine, entre 16 h 30 et 18 heures, à l’aide aux devoirs ou à des activités périscolaires organisées dans l’enceinte des collèges, grâce à l’aide d’enseignants volontaires et de vacataires. Ce dispositif sera testé dès la prochaine rentrée auprès des élèves de sixième. Une enveloppe d’environ 5 millions d’euros sera prévue dans le prochain budget du conseil général.

Etudes dirigées : les enfants qui ont des difficultés scolaires, qui ne peuvent pas être aidés par leur famille pour faire leurs devoirs ou qui sont tout seuls à la maison jusque tard le soir pourront bénéficier des études dirigées entre 16 h 30 et 18 heures.

Des petits groupes composés d’une quinzaine d’élèves seront encadrés par des enseignants volontaires, payés en heures supplémentaires par le conseil général et des personnels vacataires. L’accès à ces études dirigées est gratuit pour les familles.

mis en ligne le jeudi 24 mars 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats