Rassemblement devant la Préfecture de Nanterre avec l’ensemble des organisations syndicales enseignantes

Rassemblement devant la Préfecture de Nanterre avec l’ensemble des organisations syndicales enseignantes

Jeudi 7 avril 2011 à 15 h

Jeudi 7 avril 2011 à 15 h, le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) est convoqué par le Préfet.

A l’ordre du jour de cette séance : les suppressions de postes pour la rentrée 2011, la carte scolaire du 1er degré, la présentation des moyens du 2nd degré, la sectorisation...

D’après les éléments communiqués dans les commissions paritaires de l’éducation nationale, c’est une pluie de suppression de postes qui s’annonce (voir tableau

- 135 fermetures ou fermetures conditionnelles de classes et seulement 49 ouvertures ou ouvertures conditionnelles

- 40 postes supprimés dans les RASED Toutes les villes du département sont touchées !

Depuis le mois de janvier, nombreux sont les conseils locaux qui se sont mobilisés pour dénoncer la suppression des moyens alloués pour la rentrée 2011 et les 16.000 suppressions de poste annoncées par le gouvernement pour 2011.

Après avoir appelé ses militants à participer à différentes manifestations, nationales et départementales (délégation le 16 février auprès de l’Inspecteur d’académie, délégation et manifestation le 19 mars et interpellation du Préfet), la FCPE 92 juge inacceptable la convocation de cette instance départementale. En avril, la réunion du CDEN ne fera qu’entériner la suppression de ces moyens et tentera de justifier les choix opérés par le Ministère.

C’est la raison pour laquelle, nous voulons faire de cet après-midi un moment unitaire de mobilisation.

-  Parce que nous défendons une autre école publique pour tous.
-  Pour des postes et des moyens humains adaptés aux besoins des élèves, dans le 1er comme dans le 2nd degré,
-  Pour le maintien des RASED et des moyens spécifiques alloués aux établissements classés ZEP,
-  Pour une vrai formation des maîtres et un accompagnement des jeunes stagiaires.

Nous demandons aux Conseils locaux de recueillir toutes les informations nécessaires à l’appréciation des mesures de carte scolaire proposées par l’Inspecteur, notamment au regard de l’évolution des effectifs dans les écoles et de transmettre leurs avis au CDPE rapidement, et si possible avant le 7 avril.

mis en ligne le dimanche 3 avril 2011
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats