Manuels scolaires de la classe de seconde : qui va payer ?

La FCPE, la PEEP et l’ARF ont été reçues au ministère de l’Education nationale le 16 juin dernier pour exprimer leur très vive préoccupation face au changement brutal et total des manuels scolaires nécessaires aux élèves de la classe de seconde tel qu’il a été décidé par le Gouvernement qui multiplie par plus de deux le coût des manuels à l’entrée en classe de seconde.

Alors que les Régions ont décidé des interventions financières qui visent à la gratuité ou la quasi gratuité pour les familles des lycéens, elles ne peuvent envisager un accroissement aussi considérable de leur participation financière.

Les fédérations de parents d’élèves attachées au principe général de gratuité de l’Ecole publique ne peuvent accepter que la réforme voulue par le ministère se traduise à la rentrée par une charge nouvelle à supporter comprise entre 100 et 150 euros.

Devant le refus manifeste du ministère de l’Education nationale d’abonder lui-même le financement pour l’achat de ces ouvrages, les régions et les fédérations de parents d’élèves ont appelé le ministère au bon sens. Elles demandent qu’une circulaire nationale soit adressée aux recteurs et aux chefs d’établissements afin d’étaler sur plusieurs années la commande des nouveaux manuels scolaires. Elles ont rappelé l’urgence de la situation et souhaitent qu’une telle circulaire puisse être publiée au plus vite.

La FCPE, la PEEP et l’ARF veulent des mesures rapides. Il s’agit pour elles de ne pas pénaliser les familles déjà fortement touchées par la crise. Elles attendent des actes de l’Etat, qui en l’occurrence est le seul prescripteur d’une dépense qu’il ne souhaite pas financer.

mis en ligne le vendredi 18 juin 2010
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats