Vaincre l’échec à l’école primaire RAPPORT INSTITUT MONTAIGNE

L’échec à l’école est un phénomène préoccupant pour notre pays et il se fabrique très tôt. "Quatre écoliers sur dix, soit environ 300 000 élèves, sortent du CM2 avec de graves lacunes : près de 200 000 d’entre eux ont des acquis fragiles et insuffisants en lecture, écriture et calcul ; plus de 100 000 n’ont pas la maîtrise des compétences de base dans ces domaines", pointait déjà le Haut Conseil de l’Education en 2007.

De nombreux acteurs de l’Education nationale connaissent bien cette réalité, des cadres du ministère aux écoles les plus modestes qui maillent notre territoire, en passant par les syndicats, les enseignants, et les familles elles-mêmes. Cette situation, loin de s’améliorer ou de se stabiliser, se dégrade depuis quinze ans.

Chaque année assombrit davantage l’avenir de milliers d’élèves, déchire un peu plus notre tissu social et nous handicape dans la course à la connaissance. Ce Rapport contribue à la compréhension des mécanismes qui produisent l’échec à l’école. Il entend aussi éclairer la réflexion en montrant, à la lumière d’expériences internationales, qu’il n’y a pas de fatalité. Nos propositions peuvent aider à changer la donne.

Télécharger cette publication (PDF, 2.23 Mo)

En savoir plus SITE INSTITUT MONTAIGNE

mis en ligne le mercredi 5 mai 2010
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats