Délaissés, ignorés ou maltraités, les enfants de France ne sont pas respectés

En ce début d’année 2010, l’Académie de Médecine vient de rejoindre la communauté scientifique et médicale qui se penche sur les rythmes biopsychologiques de l’enfant pour dénoncer les méfaits de la semaine scolaire de quatre jours imposée sans concertation ni prudence aux écoles primaires de la France en 2008-2009. Elle rejoint aussi l’Inspection Générale du premier degré de l’Education Nationale et l’Association Nationale des Directeurs de l’Education des Villes de France (ANDEV).

Autrement dit, les forces vives de la recherche scientifique et médicale, la plus haute autorité morale de la médecine en France, le plus haut niveau de l’administration du Ministère de l’Education Nationale de la France et les responsables de l’éducation dans les villes de France au contact des réalités du « terrain », disent et écrivent leur opposition à la semaine scolaire de quatre jours.

LIRE LA SUITE

mis en ligne le mercredi 7 avril 2010
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats