Rénovation de la voie technologique : des ambitions sans moyens !

A l’occasion du CSE du 1er avril, le ministre de l’Education nationale a présenté un projet de rénovation de la voie technologique allant dans le même sens que celui de la réforme du Lycée général.

La FCPE a participé activement à l’ensemble des discussions pour donner à la rénovation de la voie technologique un vrai sens pédagogique, une orientation véritablement choisie par les élèves, pour qu’existent de nombreuses passerelles entre les voies technologiques et professionnelles et professionnelles et technologiques, et également pour que des dédoublements de classes et des groupes à effectifs réduits puissent être mis en place.

La FCPE a affirmé l’enjeu majeur et la nécessité de rénover cette voie de formation, mais le ministre est resté sourd aux demandes réitérées de mettre les moyens suffisants pour que les élèves puissent bénéficier de dédoublements, de groupes à effectifs réduits, notamment dans le cadre des apprentissages des disciplines technologiques.

La FCPE s’est donc opposée aux arrêtés portant sur l’organisation des filières STI, STL et ST2A.

Elle dénonce avec vigueur le manque d’ambition ministérielle qui a conduit le CSE à devoir s’opposer à une réforme pourtant nécessaire.

mis en ligne le dimanche 4 avril 2010
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats