Absentéisme : Les chiffres qui contredisent Xavier Bertrand

Absentéisme : Les chiffres qui contredisent Xavier Bertrand

"Responsabiliser" les parents permet-il de faire baisser l’absentéisme ? De nouvelles données, publiées le 20 octobre, démontrent l’inefficacité de cette politique. Alors que l’UMP fait de l’absentéisme un thème de campagne en lançant une pétition pour "la responsabilisation des parents d’enfants qui ne sont pas assidus à l’école" et en demandant à son leader, Xavier Bertrand, d’appeler à l’application des textes permettant la saisie des allocation familiales, l’Angleterre publie le 20 octobre de nouveaux chiffres qui contredisent la thèse UMP.

Selon BBC News, jamais l’absentéisme n’a été aussi élevé en Angleterre qu’en 2008-2009. 1,03% des heures de cours auraient été manquées, c’est le taux le plus élevé depuis qu’on l’enregistre, c’est-à-dire depuis 1994. En 2007 il était de 0,97%. D’année en année, le taux d’absentéisme ne cesse de progresser en Angleterre.

Pourtant le pays a mis en place des mesures hyper répressives, qui vont bien au-delà de la suppression des allocations familiales. En 2007 près de 10 000 parents ont été poursuivis du fait de l’absentéisme de leur enfant. Ils risquent des amendes importantes et même la prison ferme : 133 parents ont déjà été emprisonnés.

A cela une raison : il y a des motifs sérieux à l’absentéisme. On ne luttera pas contre lui simplement en imaginant que les élèves sont paresseux, les parents incultes et démissionnaires et les profs ennuyeux. Une petite visite sur le terrain, dans les établissements où ce taux est le plus important, pourrait amener les élus UMP à sortir de leur position de donneurs de leçons de morale pour aller sur le terrain social.

Pétition UMP

Les derniers chiffres anglais

Absentéisme : Faut-il punir les parents ?

mis en ligne le mercredi 21 octobre 2009
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats