Luc Chatel prêt à présenter une réforme globale du lycée "courant octobre"

Luc Chatel prêt à présenter une réforme globale du lycée "courant octobre"

Le ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, a déclaré mardi qu’il se tenait prêt à annoncer une réforme globale du lycée "courant octobre", lors d’une audition devant la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale.

M. Chatel a souligné qu’il souhaitait présenter une "réforme globale du lycée", et "pas seulement de la classe de seconde", et que cette réforme serait mise en place à la rentrée 2010.

Il a insisté sur la nécessité d’"adapter le lycée au monde d’aujourd’hui, sans casser ce qui marche".

"Qui peut accepter que 50% des jeunes ratent leur première année à la fac ?" a-t-il demandé, soulignant la responsabilité des lycées dans ces échecs.

Le ministre de l’Education a également déclaré que les salaires des enseignants en début de carrière ne devaient pas être revalorisés de moins de 100 euros par mois, dans le cadre de la réforme de la masterisation de leur formation.

"Nous allons fournir un effort important - équivalant au versement d’un 13e mois - qui est la contre-partie de la masterisation", a-t-il insisté, déplorant qu’"un enseignant français en début de carrière (soit) moins rémunéré que dans d’autres pays développés".

M. Chatel a également souhaité que soit mise en place "une vraie dynamique de ressources humaines dans cette maison" (l’Education nationale) et que les enseignants soient mieux accompagnés dans leurs formations.

Evoquant la question de l’orientation des élèves, il a souligné qu’il fallait "permettre le droit à l’erreur" en multipliant les passerelles entre les différentes filières, notamment professionnelles et technologiques.

Il faut "passer d’un système subi", parfois dès 14 ans, à un "système choisi", a-t-il insisté.

S’agissant de la maternelle, M. Chatel a déclaré qu’il n’était "pas dénué de sens de vouloir rendre la scolarité obligatoire dès trois ans".

mis en ligne le mardi 6 octobre 2009
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats