Absentéisme : et si, tout simplement, on intéressait les élèves à leur formation ?

Absentéisme : et si, tout simplement, on intéressait les élèves à leur formation ?

Communiqué de presse de la FCPE du 2 octobre 2009

Le rectorat de Créteil lance une expérimentation consistant à donner une « prime » aux élèves assidus des lycées professionnels. Il s’agirait de « responsabiliser » les élèves... Drôle de conception d’une société où même les élèves seraient à vendre !

Il ne s’agit ni d’une aide financière ni d’une allocation d’autonomie pour éviter que des élèves soient obligés de travailler pour financer leurs études mais d’une perversion du sens de l’Ecole et des objectifs que l’Education nationale doit assigner aux études ou à une formation.

Pour la FCPE, cette initiative va à l’encontre de tout ce qui devrait être fait.

Depuis longtemps, la FCPE dénonce les causes de l’absentéisme des élèves en lycée professionnel : orientation et affectation non choisies, affectation dans un établissement éloigné du domicile, nécessité de se salarier, emplois du temps mal construits, et parfois, manque de sens des enseignements... Promettre de l’argent aux élèves pour qu’ils soient présents en cours n’y changera rien !

Sans compter les nombreux effets pervers qu’une telle mesure risque de générer, en particulier dans les relations entre élèves d’une même classe ou d’un même établissement.

Puisque l’on se préoccupe de la déscolarisation des élèves absentéistes, n’oublions pas les élèves déscolarisés faute d’affectation !

mis en ligne le vendredi 2 octobre 2009
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats