La FCPE demande la semaine de 4 jours et demi

COMMUNIQUE DE PRESSE FCPE NAT

Rythmes scolaires : la balle est dans le camp du ministre !

L’opinion publique et l’Inspection générale rejoignent les chercheurs et la FCPE pour rejeter l’organisation de la semaine scolaire sur quatre jours avec des journées de classe beaucoup trop longues et irrespectueuses des rythmes des enfants.

L’Inspection générale confirme dans un rapport publié ces jours-ci les inconvénients de la semaine de quatre jours. Il y a deux semaines, un sondage de l’Institut CSA du 25 août dernier relevait que 67% des Français sont favorables à la semaine scolaire de quatre jours et demi avec classe le mercredi matin, afin de réduire la durée des journées scolaires.

La FCPE se félicite des résultats évidents de sa campagne d’information contre la semaine de quatre jours et des centaines de débats qui s’en sont ensuivi dans tout le pays.

Comme elle l’a déjà fait en CSE le 1er juillet, la FCPE demande au ministre de l’Education nationale de tenir compte de tous les besoins des enfants et des attentes des parents d’élèves. Le ministre doit fixer le cap et organiser enfin une large concertation sur la généralisation de la semaine de quatre jours et demi avec l’ensemble des acteurs concernés : parents, enseignants, chercheurs, mairies, conseils généraux et associations.

Le passage à la semaine de quatre jours a été fait par et pour les adultes, il est temps de penser aux enfants


La FCPE demande la semaine de 4 jours et demi

"Le passage à la semaine de quatre jours a été fait par et pour les adultes, il est temps de penser aux enfants".

S’appuyant sur le rapport de l’Inspection générale , la Fcpe demande la semaine de 4 jours et demi à l’école primaire. " La FCPE se félicite des résultats évidents de sa campagne d’information contre la semaine de quatre jours et des centaines de débats qui s’en sont ensuivi dans tout le pays. Comme elle l’a déjà fait en CSE le 1er juillet, la FCPE demande au ministre de l’Education nationale de tenir compte de tous les besoins des enfants et des attentes des parents d’élèves.

Le ministre doit fixer le cap et organiser enfin une large concertation sur la généralisation de la semaine de quatre jours et demi avec l’ensemble des acteurs concernés : parents, enseignants, chercheurs, mairies, conseils généraux et associations".

mis en ligne le jeudi 10 septembre 2009
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats