MOTION CA DHG LES MARTINETS Rueil 02 2009

Déclaration

Les fédérations de parents d’élèves FCPE, PEEP et PERM dénoncent le manque total de considération dont fait preuve la présidence du Conseil Départemental de l’Education Nationale à l’égard de ses membres dont font partie les fédérations de parents d’élèves.

En effet, alors que les décrets l’imposent, les membres du CDEN n’ont pas été réunis préalablement à la transmission des dotations dans les établissements scolaires. Ils auraient dû pouvoir obtenir le détail des hypothèses retenues, notamment en matière d’effectifs et s’exprimer sur la gestion des moyens humains pour la rentrée 2009. Cette réunion ne se tiendra que fin mars alors que l’ensemble des conseils d’administration des établissements se seront prononcés, il sera alors trop tard pour un débat.

C’est donc au sein des conseils d’administration des collèges et lycées du département que nous sommes contraints de faire entendre notre voix.

Nous dénonçons également avec l’équipe éducative, la volonté délibérée de l’Inspection Académique, dans certains établissements, de minorer les effectifs attendus, afin de remplir les objectifs de réductions de postes assignés à l’académie de Versailles, soit 249 équivalents temps plein (ETP) supprimés devant les élèves, et probablement aussi de se garantir une réserve nécessaire pour opérer, en urgence, sans que tous les membres des conseils d’administration ne puissent dire leur mot, les ajustements indispensables au fonctionnement ordinaire des établissements.

Concernant spécifiquement le collège Les Martinets, nous dénonçons tous le manque total d’écoute et de considération de l’Inspection Académique envers la direction du collège et les fédérations de parents d’élèves qui ont, à plusieurs reprises dans les dernières semaines, tiré un signal d’alarme concernant l’appréciation des effectifs du collège pour la prochaine rentrée et la DHG en découlant, sans obtenir la moindre réponse à leurs demandes de clarification et de réunion sur ce sujet. L’Inspection Académique refuse apparemment de s’arrêter un moindre instant sur le constat du chef d’établissement en matière d’effectifs actuels et prévisionnels, alors même que ce point conditionne complètement le nombre de divisions et donc de postes d’enseignants nécessaires.


Motion

L’Inspection académique a délibérément sous-estimé les effectifs du collège les Martinets à Rueil-Malmaison, afin de justifier une DHG en baisse. Les membres du conseil d’administration du collège refusent de voter une répartition d’une telle dotation horaire globale de 750 heures sur la base d’un effectif de 677 élèves, alors même que l’effectif actuel est de 691 élèves et que toutes les informations disponibles convergent vers une prévision d’effectif en nette augmentation, probablement aux alentours de 710-720 enfants. La divergence de vue est particulièrement marquée pour le niveau de la sixième : l’Inspection académique attend 167 élèves, alors que la direction du collège et les fédérations, après discussion avec les directrices d’école primaire, tablent sur probablement 35 enfants de plus. Dans la mesure où la DHG proposée sur la base de votre estimation d’effectif n’offre déjà pas de marge de manœuvre et impose déjà en 6ème des divisions à 28 élèves, il est évident que la hausse attendue du nombre des arrivants en 6ème imposera l’ouverture de deux divisions supplémentaires en 6ème et l’affectation des moyens correspondant, en particulier en termes de poste d’enseignants.

Il nous paraît donc impossible de travailler sérieusement sur la répartition de la DHG et de la voter tant que cette incertitude concernant le nombre d’élèves de 6ème ne sera pas levée. Nous ne comprenons pas pourquoi l’Inspection Académique refuse cette clarification, alors même qu’il est de l’intérêt de tous, enfants, professeurs, direction et Inspection, de préparer calmement cette création de division, si elle devait s’imposer comme nous le craignions. Nous pensons que cette vérification pourrait se faire rapidement en confrontant les estimations de la direction du collège, et les informations de l’Inspection, et pourrait ensuite donner lieu à ajustement et répartition de la DHG sur des bases réalistes.

N’ayant pu obtenir que cette vérification soit faite en amont du Conseil d’Administration de ce jour, nos mails et lettres étant restés sans réponse, nous ne voyons aucune autre solution que celle d’un vote négatif de la répartition de la DHG aujourd’hui proposée car elle suppose que nous acceptions les restrictions opérées . Nous tenons à préciser que nous ne remettons pas du tout en cause le travail du principal sous-tendant la répartition, mais que nous protestons contre l’insuffisance manifeste de dotation horaire générale.

Par ce vote, nous manifestons notre attachement à ce que le collège les Martinets, qui a traversé des années difficiles et retrouve cette année peu à peu un fonctionnement normal, puisse sereinement préparer la prochaine rentrée afin d’assurer l’ensemble de ses missions et ainsi permettre la réussite de tous les élèves.

VOTE des MEMBRES du CA

16 POUR 5 abstentions

mis en ligne le mardi 10 février 2009
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats