Scolarisation à deux ans

F. Fillon met en débat la scolarisation à deux ans

F. Fillon va-t-il supprimer la scolarisation à deux ans ?

La loi de 1989 prévoyait que la scolarisation des enfants de moins de 3 ans serait développée en particulier dans les zones d’éducation prioritaire... "C’est un sujet complexe sur lequel la réflexion doit aller plus loin... Je proposerai l’an prochain d’organiser une conférence sur ce sujet afin de définir une position consensuelle." a déclaré le ministre le 16 mars au Sénat.

En effet, la scolarisation à 2 ans est au centre d’un débat auquel participent psychiatres, pédagogues, et responsables éducatifs. L’enjeu est important sur le plan du développement personnel des enfants mais aussi sur le plan institutionnel. Ainsi un avis du HCEE avait chiffré le "poids" financier de cette scolarisation critiquée et l’avait mis en parallèle avec les besoins financiers incontestables des universités...

Le Se-Unsa interroge dans "Dossiers de l’enseignant" Agnès Florin, qui enseigne la psychologie à Nantes, sur l’intérêt de cette scolarisation. "Tous les travaux scientifiques réalisés, avec des méthodologies pourtant différentes, et un suivi de milliers d’enfants pendant plusieurs années mettent en évidence un gain dans les apprentissages liés à la scolarisation précoce ; notamment pour le développement du langage, en particulier pour les enfants de milieu défavorisé, mais aussi pour des enfants de milieu favorisé. Parler de retard dans les apprentissages, c’est méconnaître les travaux disponibles sur le sujet... Dans mon équipe, un suivi est en cours sur le développement social des enfants. Il montre que l’expérience de collectivité favorise l’attribution d’un état mental à autrui (la capacité à prendre en compte le point de vue d’autrui) et facilite le contact avec les autres enfants".

mis en ligne le jeudi 17 mars 2005
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats