Le Red Bull potentialise les effets de l’alcool

Le Red Bull potentialise les effets de l’alcool

La commercialisation de la boisson Red Bull dans sa version originelle a été autorisée en France le 16 mai dernier.

Cette boisson est en vente depuis le 15 juillet. La formule allégée (dans laquelle l’arginine remplaçait la taurine), vendue depuis le 2 avril 2008, a disparu du marché. La canette doit comporter la mention « À consommer avec modération », ainsi qu’un avertissement destiné aux femmes enceintes et aux enfants.

La France était l’un des derniers pays à résister à la distribution de cette boisson « énergisante », contenant de la caféine à forte dose, et les substances suivantes : taurine, D-glucuronolactone, inositol et diverses vitamines. Les autorités sanitaires françaises estiment en effet que la sécurité du produit n’est pas clairement démontrée :

-  la boisson combine plusieurs substances (caféine, taurine, inositol) susceptibles de provoquer des troubles neuropsychiques ;

-  il a été noté à l’effort, après consommation du produit, une augmentation du débit cardiaque qui peut être considérée comme un facteur potentiel de risque cardiovasculaire ;

-  le mélange caféine-taurine- D-glucuronolactone potentialise les effets excitants de l’alcool tout en diminuant ses effets dépressifs, d’où une diminution de la perception mais pas de la réalité de l’intoxication alcoolique, ce qui favorise consommation d’alcool et prise inconsidérée de risque.

Référence Avis Afssa n°2006-SA-0236 du 9 nov. 2006.

mis en ligne le vendredi 11 juillet 2008
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats