Un rapport propose de réduire le nombre d’épreuves du Bac

Un rapport propose de réduire le nombre d’épreuves du Bac

NOUVELOBS.COM | 01.07.2008

Le médiateur de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur préconise dans son rapport annuel d’"alléger le nombre des épreuves" du baccalauréat ou encore de modifier le système d’harmonisation des notes.

Des élèves planchent sur le baccalauréat au lycée Montesquieu de Bordeaux (Sipa) Dans son rapport annuel pour l’année 2007 rendu public mardi 1er juillet, le médiateur de l’Education nationale et de l’enseignement supérieur propose "d’alléger le nombre des épreuves" au baccalauréat, et de modifier l’harmonisation des notes dont le système présente "parfois des insuffisances". Toute une partie du rapport, dans laquelle il présente ces avis, est consacrée à "la notation des épreuves du baccalauréat". "Une copie d’examen peut être notée différemment selon le correcteur auquel elle est soumise", constate le médiateur, selon une synthèse de ce rapport transmise à l’AFP. "Il se trouve qu’en instruisant les réclamations qui lui sont soumises, le médiateur a constaté que le dispositif" d’harmonisation des notes "présentait parfois dans son application, des insuffisances", écrit-il.

"Examen du livret scolaire"

Il souligne qu’"il semble que certaines commissions s’en tiennent à la comparaison des notes moyennes sans prendre en considération la dispersion et l’échelle des notes". Et d’ajouter que les épreuves de français "ne donnent plus lieu depuis 2001, à la réunion d’un jury à la fin de la première". Il s’agirait, pour corriger ces imperfections, d’"instaurer un dispositif réglementaire pour le baccalauréat", notamment sur les commissions se penchant sur l’harmonisation. Il espère également un traitement des épreuves anticipées de français "comparable à celui des épreuves de terminale", ce qui passerait par le rétablissement de "l’examen du livret scolaire au moment de l’établissement de la note".

"Alléger le nombre des épreuves"

S’agissant de ces épreuves terminales du baccalauréat, il préconise d’"alléger le nombre des épreuves au baccalauréat", puisque, selon lui, "le nombre d’options proposées au bac (langues rares, sport, etc) est devenu excessif". Il faudrait "concentrer" son organisation "sur un nombre restreint d’épreuves portant sur les disciplines fondamentales dans chaque série", plaide le médiateur. Enfin, il constate que le nombre de saisines auprès des médiateurs académiques a progressé en 2007 avec 6.443 dossiers reçus contre 6.332 en 2006. 54% des réclamations viennent des usagers, surtout dans le secteur de l’enseignement scolaire, et 46% des personnels de l’Education

mis en ligne le mercredi 2 juillet 2008
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats