Présidence française de l’Union européenne 2008 : des actions éducatives en direction des élèves

ACTIONS ÉDUCATIVES EUROPÉENNE Présidence française de l’Union européenne 2008 : des actions éducatives en direction des élèves NOR : MENE0800128C RLR : 557-2 CIRCULAIRE N° 2008-019 DU 5-2-2008 MEN DGESCO - DREIC


Texte adressé aux rectrices et recteurs d’académie ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, directrices et directeurs des services départementaux de l’éducation nationale ; aux inspectrices et inspecteurs d’académie, inspectrices et inspecteurs pédagogiques régionaux ; aux inspectrices et inspecteurs chargés des circonscriptions du premier degré ; aux directrices et directeurs d’école ; aux principales et principaux ; aux proviseures et proviseurs

La France assurera la Présidence du Conseil de l’Union européenne du 1er juillet au 31 décembre 2008. Dans ce cadre, le ministère de l’éducation nationale en lien avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche aura la responsabilité du Conseil éducation. La Présidence 2008 de l’Union européenne sera l’occasion pour le ministère de l’éducation nationale de :
-  faire progresser la construction de l’espace européen de l’éducation et de la formation professionnelle ;
-  faire découvrir les systèmes éducatifs des autres pays européens ;
-  faire mieux connaître dans l’ensemble du système d’éducation les enjeux et les réalisations de l’Union européenne dans ce champ ;
-  faire découvrir les cultures des États membres de l’Union européenne à travers des rencontres et des échanges culturels. Le ministère de l’éducation nationale organisera à Paris et en régions cinq conférences nationales autour des thèmes suivants : l’orientation, l’apprentissage des sciences et les indicateurs de performance (ces trois manifestations en partenariat avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche), la scolarisation des élèves handicapés et la gouvernance des établissements.

Le ministère de l’éducation nationale organisera aussi en régions (en partenariat avec le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche) trois réunions de niveau gouvernemental, notamment le Conseil informel des ministres consacré à la formation professionnelle.

Au plan local, les établissements scolaires sont invités à mettre en place, selon des modalités qu’il revient aux équipes éducatives de proposer, des actions pédagogiques en direction des élèves autour de deux moments forts :

-  la rentrée scolaire, du 2 au 5 septembre 2008, qui pourra prendre, dans chaque établissement, la forme d’une rentrée aux couleurs de l’Europe : pavoisement des établissements, signalétique dans les langues vivantes européennes enseignées dans l’établissement, événementiel spécifique, information aux élèves et aux parents ;

-  une semaine de “l’Europe à l’école” qui se déroulera dans les écoles, les collèges et les lycées, du 20 au 24 octobre 2008. Il s’agira, en particulier à l’occasion de cette semaine, de faire vivre l’école, les enseignants et les élèves à l’heure de l’Europe des 27. Cette semaine de l’Europe à l’école doit être l’occasion pour les équipes enseignantes d’intégrer des thématiques européennes aux enseignements et d’ouvrir certaines activités pédagogiques ou éducatives à la dimension européenne à partir de choix faits par l’établissement. Les établissements scolaires pourront utilement s’inspirer des thèmes suivants : S’agissant du premier degré (cycles 2 et 3), dans le cadre de l’apprentissage de la langue et plus particulièrement de l’apprentissage de la lecture, lire intégralement un poème, un conte, un récit appartenant à la littérature de jeunesse traduit d’une des langues européennes. À cet égard la sélection des 250 œuvres de littérature de jeunesse publiée par la direction générale de l’enseignement scolaire offre un premier éventail de choix.

S’agissant du collège, dans le cadre de la découverte des métiers comme préalable indispensable à la construction du projet d’orientation de l’élève, consacrer les 3 heures hebdomadaires de l’option “découverte professionnelle” offerte dans tous les collèges depuis la dernière rentrée à la découverte des métiers en Europe et à la mobilité professionnelle dans l’espace européen.

S’agissant du lycée, dans le cadre de la préparation à l’enseignement supérieur et à la mobilité des étudiants, demander à des étudiants ayant bénéficié du dispositif Erasmus de venir témoigner devant les lycéens des classes de première et terminale.

De manière plus transversale :
-  construire la progression des enseignements sur l’année de manière à ce que les occurrences européennes contenues dans les programmes soient étudiées cette semaine là ;
-  organiser, à partir de la ressource existante en établissement, pour chaque classe, un cours relevant d’une discipline non linguistique dans l’une des langues vivantes étrangères et européennes étudiées ;
-  demander à chaque élève de la classe, à partir d’une petite recherche personnelle, d’exposer devant le reste de la classe ce qu’est être un écolier dans l’un des 27 pays de l’UE ou dans l’un des pays candidats à l’entrée ;
-  dans le cadre de l’enseignement de français, travailler sur les mots migrateurs (à partir d’un choix de mots dont l’étymologie permet de voyager en Europe) ;
-  dans le cadre de l’enseignement de l’histoire-géographie, choisir de suivre un fleuve traversant plusieurs pays européens.

En outre, des opérations récurrentes qui se déroulent traditionnellement chaque année comme la “Fête de la science”, “la Journée des Langues”, “Lire en fête”, la “Semaine du goût”, le “Goncourt des lycéens”, pourront à cette occasion être “habillées aux couleurs de l’Europe” Des “kiosques Europe” pourront être mis en place dans les centres de documentation et d’information (CDI) des collèges et des lycées ainsi que dans les bibliothèques et centres de documentation (BCD) des écoles primaires, afin de valoriser les projets européens existants ou envisagés dans l’établissement, en s’appuyant largement sur tous les supports électroniques disponibles. Toutes les initiatives pourront être encouragées, dans le respect de la pluralité des opinions.

Notre présidence devra être l’occasion de mettre en valeur l’ouverture européenne inscrite dans les projets de chaque académie, en particulier toutes les formes d’échanges d’élèves, de professeurs, de personnels administratifs, d’encadrement, d’inspection ou de direction, avec les pays de l’Union européenne. À cet effet, il conviendra de développer très largement l’information sur l’ensemble des programmes européens destinés à encourager la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation tout au long de la vie : Comenius, Léonardo, Erasmus, Grundtvig. Les académies sont invitées à élargir leurs partenariats existants à d’autres pays de l’UE, particulièrement en direction des nouveaux entrants. Chaque établissement est encouragé à nouer des liens éducatifs avec un établissement d’un des 27 pays de l’UE, au besoin en s’appuyant sur le réseau des établissements français présents dans le pays, avec le soutien de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). À cette occasion, des élèves étrangers, “Jeunes Ambassadeurs” pourront venir en France rencontrer des élèves français dans leurs établissements.

L’ensemble de la communauté éducative pourra être mobilisée. Les recteurs sont invités à mettre en synergie l’ensemble des réseaux sous leur responsabilité (DAREIC, DAAC, DAET, DAFCO, DRONISEP, chargés de communication ...), afin de mener à bien ces multiples opérations qui seront autant d’occasions de démontrer la réalité de l’Europe dans notre système éducatif.

Le ministre de l’éducation nationale Xavier DARCOS

mis en ligne le jeudi 14 février 2008
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats