Chaque élève de CM2 se verra « confier la mémoire » d’un enfant victime de la Shoah

Chaque élève de CM2 se verra « confier la mémoire » d’un enfant victime de la Shoah

Décidément, Nicolas Sarkozy s’intéresse à la mémoire et à l’histoire telle qu’elle est enseignée dans les salles de cours. Après avoir décidé que la lettre de Guy Môquet serait lue dans les lycées, le Président a annoncé mercredi soir qu’il voulait qu’à partir de la rentrée scolaire 2008 chaque élève de la classe primaire de CM2 se voie « confier la mémoire » d’un enfant français victime de la Shoah. Il s’exprimait lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Une première pour un président de la République.

Rien n’est plus intime

« J’ai demandé au gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, de faire en sorte que, chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d’un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah », a-t-il déclaré.

« Les enfants de CM2 devront connaître le nom et l’existence d’un enfant mort dans la Shoah. Rien n’est plus intime que le nom et le prénom d’une personne. Rien n’est plus émouvant pour un enfant que l’histoire d’un enfant de son âge, qui avait les mêmes jeux, les mêmes joies et les mêmes espérances que lui », a-t-il ajouté.

REUTERS/Gonzalo Fuentes ¦ Nicolas Sarkozy, lors de son discours durant le dîner annuel du Crif, le 13 février 2008.

mis en ligne le jeudi 14 février 2008
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats