Primaire : les écoles décideront de l’utilisation des deux heures destinées aux élèves en difficulté

Primaire : les écoles décideront de l’utilisation des deux heures destinées aux élèves en difficulté

A la rentrée 2008, chaque école pourra utiliser comme elle l’entend les deux heures dégagées pour les élèves en difficulté du fait de la suppression du samedi matin à l’école primaire. "L’organisation collective du temps scolaire dégagé sera mise en oeuvre par le conseil des maîtres et sera intégrée dans le projet d’école, validée par l’inspecteur", a expliqué Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp-FSU.

Ainsi, les deux heures hebdomadaires supprimées ne le seront pas pour les instituteurs, qui devront organiser du soutien pour les 15% d’élèves les plus en difficulté. Toujours selon le syndicaliste, le ministère semble favorable pour qu’au moins "un quart des deux heures soit consacré au travail en équipe ou à la formation" et donc ne soit pas du temps "en présence des élèves".

De même, "il ne s’agira pas forcément, pour les élèves en difficulté, de deux heures hebdomadaires. Cela pourra être moins, cela pourra ne pas être forcément pendant toute l’année scolaire. Ce sera variable, en fonction des besoins identifiés des élèves", a-t-il ajouté. Le Snuipp-FSU, le SE-Unsa et le Sgen-CFDT étaient présents vendredi 18 janvier 2008, à l’une des dernières réunions au ministère de l’Education sur les conséquences de la suppression du samedi matin à l’école primaire.

Source : AFP

mis en ligne le mardi 22 janvier 2008
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats