BAC PRO en 3 ans : La FCPE écrit au ministre

Paris, le 5 décembre 2007

Monsieur Xavier DARCOS Ministre de l’Education nationale 110, rue de Grenelle 75700 PARIS

SG/CB/NA/2007/78

Objet : Baccalauréat professionnel en 3 ans

Monsieur le ministre,

Vous avez, par votre circulaire du 29 octobre 2007, jeté les bases d’une réforme de l’enseignement professionnel et de la généralisation du baccalauréat professionnel en 3 ans. Ce texte aurait pu servir de base à une concertation sur cette question.

Comme nous avons eu l’occasion de l’exposer à vos conseillers, la FCPE n’est pas opposée à ce que certains élèves aient la possibilité, du fait de leur parcours antérieur, de passer leur baccalauréat professionnel en trois ans. Elle est cependant réticente à sa généralisation à l’ensemble des élèves et refuse, en tout état de cause, que cela entraîne la suppression des BEP.

Cependant, nous constatons que la réforme mise en œuvre sur le terrain va bien au-delà de votre circulaire. Un grand nombre de nos conseils départementaux nous signale que, dans les lycées professionnels, on annonce d’ores et déjà aux élèves et à leurs parents que les BEP seront fermés dès la rentrée 2008 et remplacés par des filières conduisant à un baccalauréat professionnel en trois ans.

Ces décisions nous semblent, pour le moins, relever de la précipitation, ne serait-ce que parce qu’il est inenvisageable de demander à un élève de s’inscrire dans une filière préparant à un diplôme dont le référentiel et le programme sont inconnus. La mobilisation actuelle des lycéens témoigne d’ailleurs précisément de leur angoisse face à cet inconnu.

C’est pourquoi nous sollicitons, Monsieur le ministre, un entretien avec vous afin de clarifier les objectifs, le calendrier et les modalités de la réforme que vous entendez mettre en œuvre pour l’enseignement professionnel.

Dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer, Monsieur le ministre, l’expression de ma parfaite considération.

Jean-Jacques HAZAN

Secrétaire Général

mis en ligne le jeudi 6 décembre 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats