Ecole : les parents d’adolescents ne pensent qu’à ça !

Ecole : les parents d’adolescents ne pensent qu’à ça !

Source : Fondation Wyeth

La jeunesse d’aujourd’hui serait moins idéaliste, moins impétueuse, moins optimiste que celle d’hier. Les observateurs ne manquent jamais d’adjectifs pour souligner les différences qui existent entre les adolescents des années 2000 et ceux qu’ils furent jadis. Pourtant, il est sans doute une tendance immuable : le décalage sensible qui sépare les préoccupations des jeunes gens et des jeunes filles et celles qui hantent leurs parents. Telle est la conclusion que permettent de tirer les résultats d’une enquête présentée ce lundi 22 octobre à l’occasion d’un colloque organisé par le réseau Fil Santé Jeunes.

Quelques 202 parents d’adolescents et 379 jeunes ayant contacté les services de Fil Santé jeunes, Jeunes Violences Ecoute et Inter Service Parents entre les mois de juin et juillet 2007 ont été interrogés sur leurs relations intergénérationnelles.

Il est apparu que la réussite scolaire représente le principal motif d’inquiétude des aînés (67,8 %), tandis qu’ils ne se préoccupent prioritairement du mal être de leurs enfants que dans 37,1 % des cas. La hantise que représente la vie scolaire pour les parents se reflète dans les sujets de discussions familiaux : 79,7 % des adultes concèdent que c’est leur premier sujet de conversation et 70,6 % des adolescents font le même constat.

mis en ligne le samedi 1er décembre 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats