"Où va la justice des mineurs ?"

"Où va la justice des mineurs ?"

Conférence des Bâtonniers Paris le 28 juin 2007

Incontestablement, la justice bouge : taxée en général de conservatisme et d’immobilisme, la justice des mineurs n’est pourtant pas statique.

Elle mue régulièrement, et elle va encore muer. A cela au moins deux causes : elle doit répondre aux critiques et dans le même temps à l’attente sociale qui s’accentue à son égard. Elle est très contestée :
-  au pénal : elle est taxée de laxisme, sinon d’indifférence, aux réalités de la delinquance des jeunes
-  au civil : elle est tenue fréquemment pour arbitraire. Elle retire les enfants des pauvres ; qui plus est sans respecter les formes
-  concernant les victimes : on la tient encore pour injuste pour se consacrer d’abord aux mineurs auteurs.

L’affaire d’Outreau est venue alimenter ceux qui doutent de la capacité des policiers et des magistrats à prendre leur distance par rapport à la parole d’enfants souvent manipulée. Par nature les enfants ne sont pas crédibles ! Nul ne l’ignore.

LIRE LA SUITE

mis en ligne le mardi 26 juin 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats