Guy Môquet fera sa rentrée le 22 octobre

Guy Môquet fera sa rentrée le 22 octobre

Eric Mandonnet

Comme l’annonçait L’Express dès le mois de juillet, c’est à cette date que, conformément à la promesse de Nicolas Sarkozy, sera lue devant tous les élèves de France la dernière lettre du jeune résistant à ses parents. C’est ce qu’a annoncé le ministre de l’Education, Xavier Darcos, lors de sa conférence de presse de rentrée. Un jour pas comme les autres. Nicolas Sarkozy connaît l’importance des symboles en politique et a décidé d’en jouer à fond. Aussi le président de la République veut-il donner au 22 octobre un retentissement particulier. Xavier Darcos l’a confirmé ce mercredi, lors de sa conférence de presse : c’est finalement à cette date - et non le jour de la rentrée des classes, comme l’avait initialement indiqué le président - que sera lue la lettre d’adieu de Guy Môquet, adressée à ses parents par ce résistant communiste fusillé à 17 ans par les Allemands. C’était le 22 octobre 1941. Pour la première édition d’une cérémonie appelée à devenir annuelle, tous les lycéens des établissements publics et privés sous contrat assisteront à la lecture du texte. A partir de l’an prochain, seuls les élèves de seconde seront concernés.

Sarkozy à Carnot L’opération, préparée par l’Elysée, s’annonce de grande ampleur. Pendant que les recteurs ont été sollicités pour associer des représentants de la vie civile, notamment les pompiers et les policiers, un millier de personnalités nationales sont en passe d’être recrutées pour lire la lettre. Résistants, intellectuels, acteurs, chanteurs, sportifs, élus de tous bords, qu’ils appartiennent à l’UMP, au PS ou au PCF : la fameuse "ouverture" passera aussi par cet épisode.

Le président Sarkozy sera présent dans le lycée Carnot, à Paris, qui fut celui de Guy Môquet. Il entend transformer la cérémonie non pas en commémoration du passé, mais en un message tourné vers l’avenir. Un inspecteur général de l’enseignement a été choisi pour mettre au point l’accompagnement pédagogique, qui servira à expliquer le contexte historique - un document sera envoyé aux professeurs à la rentrée.

D’autres manifestations, actuellement à l’étude, sont envisagées autour de l’événement, comme des spectacles vivants, un concours d’affiches, un embellissement de la station de métro Guy-Môquet, située dans le XVIIIe arrondissement de la capitale, et aussi des célébrations dans quelques hauts lieux de la résistance. Peut-être même un timbre sera-t-il lancé pour l’occasion. Nicolas Sarkozy a bel et bien décidé de faire entrer le 22 octobre dans l’histoire de France.

mis en ligne le vendredi 31 août 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats