Bac : Le scandale des marchands d’angoisse

Bac : Le scandale des marchands d’angoisse

"Une dernière nouveauté bénéficiera à l’ensemble des candidats au baccalauréat : les lycéens pourront consulter très facilement et gratuitement leurs résultats sur le site internet du ministère de l’Éducation nationale". Xavier Darcos était fier d’annoncer cette nouveauté le 6 juin. C’était sans compter avec la voracité de certaines académies. Et le retour d’une pratique que le Café avait dénoncée et que l’on espérait disparue cette année.

La Fcpe, le Se-Unsa et le Snes ont appris le 27 juin que certaines académies avaient décidé de repousser la date de communication des résultats au 3 juillet afin de permettre à des entreprises privées de vendre le résultat avant son affichage. Le Se-Unsa cite nommément Dijon, Versailles et Nantes. L’information serait vendue 3 euros.

La Fcpe a découvert un autre trafic. Dans plusieurs académies, ces entreprises ont obtenu le numéro de téléphone des candidats et leur enverront des messages pour les inciter à consulter sur leur site payant les résultats.

La Peep, la Fcpe, le Snes et le Se-Unsa ont demandé au ministère de stopper ces pratiques. Selon l’AFP, le ministre a donné des instructions aux rectorats pour que les élèves aient accès aux résultats en même temps sur le site gratuit du ministère et sur les sites payants.

mis en ligne le samedi 30 juin 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats