ASSR 2007

Les collèges réussiront-ils à organiser l’Assr ? Dans quelques jours, l’ASSR (attestation de sécurité routière) devrait être proposée à 1,8 million d’élèves de 5ème (Assr 1) et 3ème (Assr 2).

Pour les élèves c’est une étape importante puisque l’ASSR est indispensable pour conduire un engin à moteur. Après quelques problèmes l’année dernière, le ministère diffuse en ce moment dans les établissements un nouveau logiciel (4 cédéroms) qui permet un passage individuel de l’épreuve avec tirage au sort aléatoire de 20 questions (dans une banque de 400) appuyées sur des extraits vidéos.

Un logiciel qui a un seul défaut : pour fonctionner il a besoin d’un gros volume de bonne volonté professorale. Une denrée rare après les mesures Robien.

"Je n’ai jamais vu une installation aussi lourde !". Sur les listes de discussion des enseignants l’alerte est donnée depuis que les premiers professeurs de technologie ont été invités aux réunions techniques sur "test@ssr".

Ils en reviennent avec un pensum électronique qui découragerait des bonnes volontés bien trempées. Outre la configuration du serveur, le logiciel nécessite une intervention sur chaque poste de travail.

Mais le pire c’est les incompatibilités curieuses de test@ssr. Le logiciel refuse de tourner sur les navigateurs les plus récents.

Il faut donc désinstaller Firefox 2 pour réinstaller la version 1,5. Idem pour Internet Explorer où la version 7 est interdite. Des changements qui impliquent aussi de changer les applications Java et Quicktime pour revenir à de plus anciennes... et de bloquer toute mise à jour intempestive.

Autrement dit le ministère attend des enseignants, et particulièrement des professeurs de technologie, qu’ils consacrent bénévolement un nombre important d’heures à l’installation du logiciel. Ce qui n’avait pas posé problème les années précédentes risque maintenant de devenir impossible. Les profs de technologie ont vu leur salaire amputé par le décret Robien sur les décharges et leur discipline menacée par le projet ministériel d’intégration des disciplines scientifiques.

Dans certains bassins décision a été prise de ne pas utiliser le nouvel outil. Ailleurs des pétitions invitent le rectorat à accorder des moyens ou à se débrouiller tout seul...

mis en ligne le mardi 27 mars 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats