DHG Rentrée 2007 : Lycée G Eiffel : MOTION votée en CA

Rueil-Malmaison, le 13 mars 2007

Lycée Gustave Eiffel Conseil d’administration du 13 mars 2007

Motion commune des enseignants et des parents d’élèves

Le Conseil d’Administration du lycée Gustave EIFFEL à Rueil Malmaison réuni le 13 mars 2007 constate la baisse de la dotation horaire globale attribuée à l’établissement pour la rentrée 2007, conséquence directe de l’application anticipée de la modification de décret 50 par le ministre G de Robien.

La répartition qui en découle est lourde de conséquences : elle conduit à mettre en concurrence les disciplines, les actions pédagogiques et éducatives entre elles ; elle contribue à éclater encore davantage les services des enseignants sur plusieurs établissements, au détriment du suivi des élèves et du travail des équipes pédagogiques.

La suppression de près de 6000 postes de second degré au budget 2007 de l’Education nationale, en est responsable.

En 2006-2007 notre établissement s’était vu attribuer 1 192 heures pour 727 élèves répartis sur 27 sections (dont une à effectif réduit). Pour 2007-2008 1 158 heures pour 747 élèves répartis sur 27 sections.

Le ratio H/E (heures par élève), indicateur représentatif de l’effort consenti en direction des élèves a encore été réduit cette année et est passé de 1,63 à 1,55 heures et place le lycée Gustave Eiffel en position de second lycée le plus mal loti des lycées professionnels et technologiques du département des Hauts de Seine.

L’argument de la baisse démographique, invoqué par le ministre de l’Education nationale, n’est donc pas confirmé. En revanche, la suppression de moyens jusque là indispensables au bon fonctionnement de notre établissement est bien réelle :

-   Des heures d’aide aux élèves en moins.

-  Des heures de dédoublement supprimées particulièrement en Arts appliqués et en microbiologie en classes de BEP Carrières Sanitaires et Sociales dans les matières pourtant pratiques et professionnelles et des heures de dédoublement en langue en Bac Pro.

-  2 heures de mise à niveau en informatique en 1ers année de BTS, susceptibles d’être supprimées.

-  Des heures de PPCP en moins.

-  Et les heures de concertations supprimées.

-  Et, concrètement, encore des suppressions de poste, (Lettres /Langues/Poste à profil STMS), voire 1 poste d’EPS.

S’y ajoutent, par suite des modifications statutaires de services imposées aux enseignants, la disparition de :
-  8 h de première chaire

-  2 h de laboratoire en langue et 1 h de laboratoire en sciences 1 h de coordination des équipes EPS (alors que le Recteur de l’Académie de Versailles assure ne pas l’avoir supprimée)

-  6 h pour l’animation du sport scolaire, soit 2 forfaits de 3 h, ce qui annonce à terme l’asphyxie des activités de l’AS du mercredi après midi ou en soirée, occasion pour les élèves et leurs parents d’avoir des activités sportives à moindre coût et oriente les enfants plutôt vers la rue que vers le sport scolaire, pourtant recommandé par le Ministre dans une récente intervention .

Ces décisions contestées vont alourdir la charge de travail des professeurs qui disposeront d’une moindre disponibilité pour suivre le travail des élèves et vont rendre encore plus difficile par la réduction des heures d’enseignement, le parcours des élèves en direction de leur vie d’adulte.

En quoi la diminution de la dotation horaire que nous venons de constater, va-t-elle améliorer les conditions d’étude des élèves ? En quoi la détérioration qui s’amplifie va-t-elle améliorer le fonctionnement du service public ?

Notre ambition pour nos enfants, et notre conception d’un service public d’éducation de qualité sont tout autre.

C’est pourquoi le ÇA du lycée Gustave Eiffel se prononce contre le volume insuffisant de la dotation horaire globale dévolue à l’établissement pour la rentrée 2007-2008, et s’oppose à la répartition qui ne peut en aucun cas couvrir l’ensemble des besoins indispensables à notre établissement.

Cette motion s’inscrit dans la volonté partagée entre le corps enseignant et les parents d’élèves d’offrir les meilleures conditions de travail aux enseignants et aux élèves du Lycée Gustave Eiffel.

Le ÇA demande une dotation horaire correspondant à nos effectifs, le rétablissement de toutes les heures statutaires ainsi que le maintien des heures UNSS afin d’assurer avec la plus grande efficacité les enseignements auprès de nos élèves et de nos enfants.

Les enseignants La FCPE La PEEP

VOTE : Votants : 22 POUR : 5 - Abstention : 2 CONTRE : 15

La répartition de la DHG présentée est rejetée.

mis en ligne le vendredi 16 mars 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats