Robien remet en question les associations sportives

"Pour développer le sport scolaire, il faut aussi introduire plus de souplesse dans le système. C’est le second grand axe d’action. Souplesse d’abord dans les inscriptions.

Pourquoi un élève devrait-il obligatoirement s’inscrire dans l’association sportive de son seul collège ou lycée ? Pourquoi ne pourrait-il pas s’inscrire dans le lycée d’à côté ?...

De même un enseignant motivé dont l’association sportive d’établissement n’est pas assez développée doit pouvoir facilement demander à participer aux activités d’une autre association sportive proche qui aurait besoin d’un peu plus d’encadrement. Pour cela, il faut que les associations sportives scolaires s’organisent en bassin". Dans un discours prononcé à Marcoussis, le ministre de l’éducation nationale a annoncé ces modifications. Cette "souplesse" devrait permettre de réduire le nombre d’emplois.

mis en ligne le lundi 22 janvier 2007
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats