L’éducation sexuelle a du mal à être acceptée en Europe

"Cette étude sur l’éducation à la sexualité dans les pays européens montre que les programmes sont rarement évalués. Pourtant on sait maintenant que cette éducation à l’école peut être efficace pour réduire les comportements sexuels risqués et n’entraîne pas une augmentation de l’activité sexuelle ou la prise de risque en ce domaine".

Cette étude du réseau européen du planning familial (IPPF) montre comment l’éducation sexuelle prend place dans les différents pays européens. Souvent elle est associée à la biologie, plus rarement à une approche des relations humaines. "Partout elle est sujet à controverse" et l’étude décrit les interventions des églises et de mouvements comme par exemple Pro Choix pour l’enrayer. Inversement les crises épidémiques, et au premier lieu la peur du sida, font beaucoup pour son renforcement.

On en a eu une illustration en France avec le B.O. du 14 décembre qui publie une circulaire sur les distributeurs de préservatifs.

A noter que cette étude présente d’intéressants tableaux sur la vie sexuelle des jeunes, les législations en vigueur etc.

Etude

mis en ligne le mardi 19 décembre 2006
par ML



  
BRÈVES

Free counter and web stats